La direction d’une équipe, en particulier dans le monde des affaires, est une compétence importante. Il semble logique que toute organisation qui veut survivre à la concurrence attribue des rôles de responsabilité à des personnes ayant des aptitudes et des attitudes appropriées pour être à la tête du groupe.

Quelques années auparavant, une image du patron exigeant et strict a été véhiculée ; toutefois, à l’heure actuelle, ce profil a radicalement changé dans de nombreuses entreprises. Que recherchent les services des ressources humaines chez une personne pour la considérer comme un leader potentiel ? Lisez la suite et découvrez-le !

Direction de l’équipe : groupe de travail

Un premier point clé de l’animation d’une équipe est de la constituer. En sélectionnant les membres qui en feront partie, un bon leader doit pouvoir tenir compte des compétences des employés et des objectifs à atteindre.

Il devra comprendre si les personnes sélectionnées ont les connaissances et les compétences nécessaires pour accomplir les tâches assignées et si elles peuvent coopérer efficacement. Une fois que le dirigeant sait clairement qui doit faire partie de son équipe, il doit se concentrer sur le deuxième point clé : la définition de la mission.

Il est essentiel que les membres de l’équipe comprennent la tâche qu’ils doivent développer, et qu’ils sachent clairement qu’est-ce qui est attendu d’eux. Ce dernier point constitue le troisième élément clé de la direction d’une équipe : la définition des attentes et des objectifs, pour le groupe et pour les individus.

Planification du travail

Après avoir identifié les objectifs et les qualités des travailleurs, il faut structurer et planifier le travail. Autrement dit, le leader devra clarifier les méthodes de travail et les rôles de chaque membre du groupe, ainsi que le calendrier fixé pour atteindre les objectifs.

Vient ensuite le moment de mettre l’accent sur le cinquième point : former et stimuler les membres de l’équipe. Un bon leader doit tenir compte des outils de formation de l’entreprise et stimuler leur utilisation par les employés, comme le contrôle mutuel.

Un sixième point clé de la direction d’une équipe consiste à créer un sentiment d’appartenance à l’équipe en identifiant les conflits et les différents événements qui sont importants pour l’équipe. Il est également important d’inclure dans la planification des examens périodiques permettant de vérifier la réalisation des objectifs et des attentes. C’est-à-dire qu’il faut surveiller le groupe, ce qui est le septième point clé.

Importance du retour d’information

Lorsque vous mettez en place le suivi, vous devez donner aux employés des informations concernant leur engagement. Il s’agirait du huitième point clé de l’animation d’une équipe : donner du feedback. En outre, il est important que le leader gère les relations de l’équipe avec le reste de l’entreprise. Cette gestion des relations constitue le neuvième point clé.

Le dixième point clé est la capacité du leader à inciter et à motiver le groupe. Mais il doit aussi participer et intervenir dans le travail. Soyez un participant actif. Dans le même ordre d’idées, l’autre aspect clé est d’être capable de fournir des informations et des outils (matériels, personnels et financiers) au groupe.

Le leader doit également stimuler le travail autonome de l’équipe en motivant les membres à résoudre par eux-mêmes les problèmes qui peuvent survenir dans l’exécution de la tâche. Cette façon de stimuler l’autogestion est le treizième point clé.

Pour que cela soit possible, cependant, il est impératif que le leader aborde les questions interpersonnelles qui peuvent affecter l’exécution de la tâche. En d’autres termes, il doit entretenir le climat social. Pour conclure, il ne faut pas oublier le dernier point clé : la capacité du leader à identifier les problèmes de l’équipe et à mettre en œuvre des solutions efficaces.