Les questions que l’on pose pendant un entretien peuvent être stressantes et le pire, c’est qu’il se peut que le candidat ne s’y attendît même pas à cette question. Il est nécessaire pendant les entretiens de bien se préparer en se mettant à la place du recruteur. Si jamais vous n’êtes pas bien préparée, il peut arriver que lors de l’entretien vous vous embrouillez vous-même dans les réponses, ce qui amène le recruteur à entrer dans des détails auxquels vous n’avez pas songé. Pour réussir son entretien aux yeux du recruteur, quelques préparations sont recommandées. Cette action vous permettra également de comprendre par vous-même quelles sont vos capacités ainsi que vos compétences

Entretien d’embauche : définition et caractéristiques

Afin de valider une candidature pour l’intégration dans une entreprise, un entretien d’embauche doit se tenir entre le candidat et son futur employeur. C’est donc un moment de rencontre entre les deux parties pendant lequel le recruteur pose des questions pertinentes au candidat. Dans un premier temps, le futur employeur vérifie si toutes les informations mentionnées par le candidat sont exactes et reconfirmées oralement par le candidat. Les compétences du chercheur d’emploi donc doivent être adéquates au poste qu’il souhaite avoir. Pour les grandes entreprises possédant plusieurs filiales, l’entretien d’embauche est pris en charge par un cabinet de recrutement, on l’appelle mandataire dans ce cas. Durant l’entretien, le recruteur demande au futur employé de se présenter brièvement. Pour convaincre la personne qui dirige l’entretien, le candidat doit savoir mettre en phase ses compétences ainsi que ses expériences en prouvant qu’il est la personne adéquate pour décrocher le poste. Dans un second temps, le recruteur cherche à savoir quels sont les intérêts du candidat pour l’entreprise auquel il a postulé.

Types d’entretien

L’entretien peut être directif, c’est-à-dire que le recruteur guide le candidat en posant des questions ouvertes ou fermées pour chaque item. Ce type d’entretien est surtout opté pour les entreprises demandant beaucoup d’exigences et de particularités venant de ses employés. Pour un poste à durée déterminée, le recruteur s’assure juste que la personne possède les qualifications professionnelles pour le poste. Dans ce cas, l’entretien d’embauche est mené d’une façon semi-directive : le candidat a donc le droit de s’exprimer à sa guise. Il est plus libre de montrer à sa façon et à sa manière sa vraie valeur.

Quelles sont les questions les plus posées lors d’un entretien

Peu importe le poste à promouvoir, des questions assez standards peuvent toujours être posées lors d’un entretien d’embauche. Sachez que l’employeur ou le recruteur peut vous poser des questions concernant des détails que vous ne souhaitez même pas révéler. Tout d’abord, le recruteur vous demandera sans doute de parler de vous en sachant qu’il a déjà lu votre CV bien avant de vous contacter. Le but de la question est de savoir si vous êtes vraiment la personne, car plusieurs actes frauduleux poussent le recruteur à être méfiant. Pour être plus rassuré, il peut vous demander votre date ou année de naissance si vous n’avez pas mentionné votre âge lors de la présentation. Ensuite, le recruteur vérifie vos compétences à travers les formations et études ainsi que les différents cursus que vous avez suivis. Vos spécialités peuvent ainsi déterminer en partie votre personnalité ainsi que votre savoir-faire. Une personne qui a suivi des formations en littérature ou en langue vivante peut être purement littéraire donc il se peut qu’il n’ait aucune notion concernant les chiffres. Mais il existe des personnes plutôt polyvalentes qui peuvent s’adapter à toute situation. Il est quand même important de bien cercler votre compétence à travers vos études pour bien clarifier qu’est-ce que vous pourriez faire et sur quels points auriez-vous besoin d’aide si vous serrez le candidat choisi. Les expériences professionnelles comme les stages ou d’autres formations continues peuvent apporter plus d’intérêt à votre CV et ces notions sont à mentionner lors d’un entretien d’embauche si vous y voyez le rapport entre vos acquis et le poste à promouvoir.

Des questions sur l’entreprise

Après avoir parlé de vous en totalité, le recruteur se penchera sur votre intérêt personnel sur l’entreprise lors de l’entretien d’embauche. Que connaissez-vous des activités de l’entreprise ou pourquoi avez-vous choisi cette entreprise en question parmi tant d’autres. Dans ce cas, le recruteur cherche à savoir jusqu’où s’étend la popularité ou simplement la connaissance de l’entreprise dans le milieu externe. À travers, cette question, l’employeur peut également avoir une idée de ce que les autres pensent de l’entité dans le bon sens. La question suivante se base sur le fait de convaincre le recruteur à vous choisir parmi les autres candidats qui sont vos concurrents dans le domaine. À première reprise, tous les candidats peuvent être qualifiés si on se réfère uniquement aux compétences. Mais le recruteur cherche une personne qui saura apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise. Parfois, pour avoir plus d’avance et pour mieux trier les personnes les plus qualifiées, les conditions de travail peuvent être demandées par le recruteur. La plupart du temps, c’est une question qui peut être éliminatoire si celles qui sont imposées par l’entreprise ne convient pas au candidat. En grande partie, les conditions de travail des employés assurent le bon fonctionnement de l’entreprise. Il est fort possible que le recruteur vous demande des informations concernant votre précèdent emploi et surtout pourquoi l’avez-vous quitté pendant l’entretien d’embauche. Son but est de savoir exactement ce qui vous attire dans l’entreprise auquel vous avez postulé et que ce critère n’existait pas dans votre ancien emploi. Il est à noter que le recruteur peut vous demander des questions plus personnelles comme vos défauts par exemple, son objectif est de connaître comment vous vous comportez en équipe et comment vous peut-on vous gérer en cas de conflit.

Les réponses apportées : les clés principales pour éviter les questions pièges

En premier lieu, si le recruteur vous pose une question, sachez qu’il a déjà la réponse, car tout est mentionné sur les documents envoyés par vos soins lorsque vous avez envoyé votre candidature. Le recruteur veut plusieurs choses à la fois ; avez-vous l’esprit de synthèse pour dire en quelques phrases simples et correctes dans une courte durée tous ceux qui vous concernent ainsi que vos parcours avant de rejoindre l’entreprise. En second lieu, il cherche à savoir votre personnalité et votre perception à travers vos réponses. Donc, ne soyez jamais bref quand vous répondez par rapport à une question. Au contraire, allez directement dans les détails si vous avez l’occasion, d’une manière à ce que le recruteur ne vous pose d’autres questions pour creuser la situation. Il faut tout de même faire attention, à force de parler pendant un moment, vous risquez de perdre le fil d’idée, mentir ou rajouter un élément qui n’existe pas n’est pas du tout faisable lors d’un entretien d’embauche. Les réponses que vous devriez apporter lors d’un entretien d’embauche devraient toujours tourner autour du travail. Si jamais votre réponse suite à question est négative, pas la peine de dire un non ou d’être catégorique sur le fait que vous n’êtes pas de cet avis, il faudrait que vous ménager votre réponse en allant dans un autre sens plus bénéfique et plus attirant que celui du recruteur. L’objectif est de dégager le meilleur en soi non pas d’accepter ou de refuser ce que l’employeur évoque, car c’est uniquement à travers vos réponses qu’il décide d’opter pour une question piège ou pas.