On a récemment participé à de nombreux événements, forums, entretiens avec des clients et tables rondes sur la consumérisation et son impact futur sur les entreprises. Des questions comme « Comment pouvons-nous gérer ces appareils ? » ou « Comment pouvons-nous protéger nos données sur ces appareils ? » sont toujours posées. La question qui manque est « Comment pouvons-nous protéger nos employés ? ».

La consumérisation

On a l’impression que les entreprises ne font que réagir aux consommateurs qui introduisent ces appareils dans l’entreprise, au lieu de les adopter comme elles le prétendent. Pour s’engager pleinement dans la consumérisation, les entreprises doivent fournir une protection qui ne soit pas unilatérale. Lorsqu’on adopte la consumérisation, il est essentiel que les employés acceptent que l’entreprise prenne le contrôle de leurs appareils, dans une certaine mesure. Ils doivent sentir que la protection fonctionne dans les deux sens.

« Comment s’assurer que l’employeur ne puisse pas accéder à mes photos ? » « Comment peut-on s’assurer que le patron ne lise pas ou ne recherche pas de courriels privés sur l’appareil ? » « Comment se fait-il que l’employeur puisse supprimer tout ce qui se trouve sur l’appareil privé, y compris les applications et les photos privées ? ». Ces questions et d’autres semblables sont, fréquemment, posées par les employés des ateliers d’idées sur la consommation.

L’implication de l’ensemble du personnel

L’approche la plus efficace et la plus recommandée en matière de sécurité a, toujours, été d’impliquer l’ensemble du personnel. Les ateliers d’idées sur la consumérisation sont un moyen idéal de briser la glace entre vous et vos employés et de les faire participer au processus de planification. En même temps, la formation du personnel peut les sensibiliser à l’importance de la sécurité. Non seulement cela donne aux employés le sentiment qu’ils ont un rôle important à jouer, mais cela facilite, également, la mise en œuvre de politiques et de technologies de sécurité pour gérer et protéger ces appareils.

Faites, donc, participer les utilisateurs de votre entreprise. Vous serez surpris de l’accueil qui lui est réservé. Lorsque vos employés ont le sentiment de faire partie du processus, cela crée une loyauté inestimable. Savoir exactement comment votre entreprise utilise ces appareils peut être très révélateur. Le facteur humain est le maillon le plus faible de tout programme de sécurité. Et c’est là que vous devez commencer.